Les décharnés : une lueur au crépuscule de Paul Clément

24/01/2018

 

Résumé :

 

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?

 

Mon avis :

 

J'ai déjà lu des histoires de zombies en comics mais jamais en roman. Je pensais que cela serait ennuyeux, et surprise ! Les décharnés est un roman très prenant. Une histoire ou l'on sait ce qu'il va se passer. À chaque chapitre il y a des rebondissements. Je me suis attachée aux personnages principaux : Monsieur Patrick, qui est une personne très solitaire et va sauver une petite fille de cette folie meurtrière, des créatures affamées de chair humaine. Comme l'histoire est relatée par je on ressent plus d'empathie, on peut ressentir différentes émotions. Au fil des aventures, Patrick est devenu plus altruiste depuis qu'il est avec sa petite protégée, Emma. Dans un monde comme celui-ci, il n'y a pas que des zombies qu'il faut se méfier. Mais des autres petites communautés, qui eux aussi cherche à survivre. C'est chacun pour soi. Le danger et la menace sont omniprésents. J'aime beaucoup la plume de l'auteur, on peut facilement imaginer les scènes au-delà des mots.  

 

Mon ressenti :

 

J'ai adoré !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now